Vous lisez
Agglomération paloise : Le réseau de chaleur urbain poursuit ses travaux.

Agglomération paloise : Le réseau de chaleur urbain poursuit ses travaux.

L’agglomération de Pau s’est lancée le défi de produire une énergie plus responsable et à moindre coût. Les travaux du Réseau de Chaleur Urbain (RCU) ont donc débuté en mai 2020, et dès octobre, déjà 6,5 km de réseau avaient été déployés. Ce qui a permis à l’université de Pau et des pays de l’Adour d’être les premiers à être raccordés depuis le mois de février 2021.

Le RCU, est un nouveau modèle énergétique qui garantit la production d’une chaleur moins chère et plus écologique. Le principe est simple : utiliser la vapeur créée par l’incinérateur d’ordures ménagères de Lescar, d’une centrale biomasse et de plusieurs chaudières d’appoint au gaz afin de faire bouillir de l’eau et la faire circuler jusqu’à Pau, par Lons et Billère, dans des canalisations auxquelles il sera possible de raccorder les principaux réseaux. Le but étant, à terme, de pouvoir alimenter l’équivalent de 11 000 foyers en énergie à 75% renouvelable.

Le projet aura plusieurs avantages :

  • Les locataires de HLM verront leur pouvoir d’achat s’améliorer. On estime cette hausse à hauteur de 4 millions d’euros. Le projet permettra de lutter contre la précarité énergétique avec un prix de la chaleur stable dans le temps, indépendant des fluctuations des prix des énergies fossiles.
  • Ce sera le moyen d’éviter 25 000 tonnes d’émission de CO2 par an.
  • Il permettra la simplification administrative pour les gestionnaires des bâtiments et la garantie de la continuité du service, notamment grâce à la mutualisation de la maintenance et à la fourniture d’équipements d’appoint secours.

« Le réseau de chaleur urbain va nous permettre de faire le saut d’une agglomération en retard à une agglomération à l’avance en matière d’énergies renouvelables. » – François Bayrou, Maire de Pau

Comment ça fonctionne ?

 Le projet repose sur trois étapes :

  • La production de chaleur dans ce qu’on appelle la chaufferie (l’incinérateur d’ordures de Lescar par exemple) où est produite la chaleur, qui est transportée par le réseau de canalisations, sous forme d’eau chaude ou de vapeur.
  • L’acheminement de la chaleur jusqu’aux points de livraison des bâtiments, via un réseau de distribution (canalisations) qui récupère par la suite l’eau qui a refroidi, direction la chaufferie pour être chauffée à nouveau.
  • Des points de livraison, aussi appelés « sous-stations » au pied des bâtiments raccordés où la chaleur est transformée et adaptée aux besoins par le biais du « réseau secondaire ».

Dans quel but ?

Tout d’abord, le projet a été créé dans une volonté d’économie circulaire et un contexte de transition énergétique. En effet, l’ensemble des matériaux du chantier sont retraités sur une plateforme locale, ils sont recyclés puis réintroduits sur le chantier, pour le remblaiement par exemple. Ce mix énergétique a été conçu pour rassembler de manière cohérente et pertinente le maximum d’énergie renouvelable et de l’étendre à d’autres projets vertueux futurs de l’agglomération. L’objectif premier est de développer massivement les énergies locales et de récupération : 76% des besoins thermiques seront couverts à partir d’énergies locales et renouvelables.

Aussi, dans le cadre d’une politique d’insertion, Pau Béarn Pyrénées s’engage à accompagner les organismes locaux impliqués au quotidien. Le projet est amené à mettre en œuvre différentes actions afin de développer l’emploi et la formation, toujours pour respecter ses engagements d’insertion dans le Béarn.

Enfin dans une démarche pédagogique, il paraissait primordial pour l’agglomération de permettre à tous les usagers d’accéder aux informations relatives au réseau.

Ils pourront tous venir se renseigner dans le lieu d’accueil dédié : La Maison Mobile de l’Energie qui agira comme relai entre équipe du réseau et usagers.

Le Saviez-Vous ?

La Maison Mobile de l’Energie, caravane de type américaine, roule au bioéthanol et permet à tous, petits et grands, de comprendre les enjeux de la transition énergétique et ses applications concrètes.

Depuis fin mars, la Maison mobile de l’Energie part à la rencontre des Palois et des Billérois. Son objectif est de faire découvrir et comprendre les tenants et aboutissants du réseau de chaleur urbain en construction. Plus globalement il permet à tous, petits et grands, de saisir les enjeux de la transition écologique en cours sur l’Agglomération paloise. Plusieurs ateliers sont proposés à l’intérieur par l’association Ecocène, qui est très impliquée dans le projet.

Riverains, usagers du domaine public, enfants et adolescents peuvent ainsi comprendre les enjeux du RCU, et des travaux menés au sein de l’Agglomération.

L’accès à la Maison Mobile de l’Energie se fait dans le respect d’un protocole sanitaire dédié et accueille un nombre limité de personnes en même temps. Rendez-vous sur le site pau.fr pour connaître l’itinéraire de la MME.

Crédit photo : Ville de Pau

 

A lire Aussi

Où en est le projet ?

Actuellement, c’est le quartier Saragosse qui est au cœur du chantier. Il sera le tout premier quartier à être desservi, avec 28 bâtiments (2666 logements) de Pau Béarn Habitat qui bénéficieront d’une énergie durable, locale et à prix abordable. Initialement prévue à partir de janvier 2022, l’opération de raccordement du quartier Saragosse a été avancée afin de faciliter l’insertion du réseau de chaleur dans les projets d’embellissement et de réaménagement du quartier. L’arrivée du réseau de chaleur urbain à Saragosse constitue une étape de plus vers sa métamorphose et sa labellisation en tant qu’écoquartier. Toujours dans un esprit favorable aux causes sociétales, une clause d’insertion sociale permet aux bénéficiaires d’acquérir une expérience professionnelle réelle, sur la base de formations adaptées et de tâches confiées pour évoluer professionnellement. Les entreprises ont aussi fait le pari de l’apprentissage et proposent de plus en plus de contrats de ce type.

Quelles sont les étapes ?

Selon les prévisions, les travaux vont s’organiser en 3 zones : bleue, verte et rouge. Les travaux de construction du réseau s’étendent de 2020 à 2023, ce qui représente 11 250 heures pour la phase de travaux et 1850 heures / an pour la phase d’exploitation.

Pau.rezomee : Une application au service de la transition énergétique

 À l’occasion de la mise en service des premiers sites raccordés au réseau de chaleur urbain palois, ENGIE Solutions a lancé Rezomee, une nouvelle plateforme développée pour sa filiale Pau Béarn Pyrénées Energies Services commune avec la Banque des Territoires, conçue à la fois pour faciliter le dialogue avec les usagers et sensibiliser le grand public aux enjeux du chauffage urbain.

Rezomee est une solution destinée à informer en temps réel les usagers et aider chaque habitant de la communauté d’agglomération de Pau à s’approprier son réseau de chaleur. Une nouvelle façon d’impliquer ses citoyens dans la connaissance de leur réseau de chaleur et de les aider à s’approprier concrètement les outils de la transition énergétique sur leur territoire.

À portée pédagogique, l’application s’adapte aux besoins et aux questions spécifiques des usagers et du grand public en fournissant des informations pratiques et d’actualité : explication du fonctionnement d’un réseau, de la production de chaleur, mais aussi information sur les écogestes pour intégrer la protection de l’environnement dans le quotidien des Français. C’est également dans le but d’accompagner les riverains tout au long des opérations d’extension du réseau de chaleur que Pau Béarn Pyrénées Energies Services a lancé l’application en lien avec la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées. Ils peuvent ainsi être informés en temps réel des actualités du réseau : localisation des travaux, déviations en cours, calendriers, etc.

Crédit photo : Ville de Pau

© Tout Horizon 2021. Tous droits réservés
Réalisation : CréaSud Communication.