Vous lisez
QUELLE PLACE POUR LA BIOMASSE DANS LE MIX ENERGETIQUE GLOBAL ?

QUELLE PLACE POUR LA BIOMASSE DANS LE MIX ENERGETIQUE GLOBAL ?

Alors que l’utilisation des énergies fossiles apparaît de plus en plus comme une solution à écarter, de nouvelles technologies démontrent leur efficacité. Tout Horizon vous parle de la biomasse encore peu reconnue. 

 

 

 

Découvrez le formidable potentiel énergétique de la biomasse ou méthanisation !

Vous connaissez l’éolien, le solaire, le nucléaire mais pas cette forme d’énergie ? On ne l’évoque pas souvent sous cette dénomination. Pourtant elle est millénaire et coïncide avec le début de l’utilisation du feu. En effet, c’est la chaleur qui génère ensuite de l’électricité. La biomasse est en fait issue de la combustion de matières végétales et organiques. Il s’agit de déchets agricoles, de bois et autres résidus.

De plus en plus de centrales et chaufferies utilisent un procédé de transformation des déchets en biogaz : c’est la méthanisation. Le gaz produit par la fermentation va ensuite être brûlé pour générer de l’énergie électrique. Notez également qu’il entre dans la composition de biocarburants « essence » et « gazole ».

Le principal avantage est son faible taux d’émissions de polluants. Une aubaine à l’heure dela transition écologique. De nombreux projets voient le jour mais son potentiel reste encore largement sous-exploité malgré son statut de principale source d’énergie renouvelable en France.

Qui dit feu dit chauffage ! La chaleur générée par l’activité des centrales biomasse sert dans certains cas pour chauffer les bâtiments publics.

 

Initiative locale : la chaufferie de Lons pour couvrir un quart du mix énergétique de l’agglomération de Pau

Depuis le printemps dernier, les locaux fonctionnent à plein régime pour alimenter le réseau de chaleur urbaine de Pau. La chaufferie bois propose une alternative dans l’air du temps et très intéressante car elle met le local au cœur du processus. La matière première combustible provient uniquement de forêts voisines exploitées de manière durable comme en témoigne la certification PEFC.

Le chiffre : 25 %. C’est la part du mix énergétique que constituera la centrale biomasse lonsoise. 14 500 tonnes de bois seront nécessaires chaque année pour un fonctionnement optimal.

A lire Aussi

Objectif : chauffer le parc social, les bureaux, les établissements scolaires, de santé ainsi que les équipements sportifs de l’agglomération.

 

 

 

Ça se passe dans le monde

Selon l’International Energy Agency, la biomasse représente 1,9 % de la production d’électricité au niveau mondial en 2018. Cela paraît peu même si certains pays se démarquent en la matière. En effet, parmi les plus gros producteurs, on retrouve la Chine, les Etats-Unis et le Brésil. Néanmoins, si l’on regarde la part dans la production nationale, seul le Brésil sort du lot avec 9 %. L’Inde suit avec 8 %. Malgré une production trois fois moins importante que la République populaire de Chine (31,9 TWh contre 90,6 TWh), le Royaume-Uni intègre la biomasse dans son mix énergétique à hauteur de 10 % !

© Tout Horizon 2021. Tous droits réservés
Réalisation : CréaSud Communication.